La course au temps dans une culture de la vitesse

Blog /La course au temps dans une culture de la vitesse
NTT DATA Services Culture of Speed Blog

L’année dernière, NTT est devenue le commanditaire principal et le partenaire technologique de la série NTT INDYCAR®, le championnat principal de course automobile à roues découvertes en Amérique du Nord. NTT DATA, une division de NTT, s’était auparavant associée à l’INDYCAR en tant que commanditaire et partenaire technologique de l’équipe Chip Ganassi Racing; il était donc naturel que NTT s’associe ce sport si riche en technologie. Grâce à la technologie et à l’innovation, NTT propose aux athlètes, aux spectateurs et aux investisseurs dans le sport de vivre des expériences révolutionnaires.

Nous sommes ravis de dévoiler aujourd’hui les nouvelles couleurs de la Honda numéro 10 de NTT DATA Chip Ganassi Racing pour la saison 2020, qui sera pilotée par Felix Rosenqvist, recrue de l’année INDYCAR.

NTT et NTT DATA sont passionnés de sport et croient que la technologie et l’innovation rapprochent les amateurs de sport de leurs héros et de l’action – que ce soit à la maison, en ligne ou dans les stades du futur. Nous sommes passionnés de sport automobile, parce que dans la course comme dans les affaires, la vitesse est le maître mot, et les données et la technologie sont le moteur de la performance.

Dans le passé, un dixième de seconde pouvait faire la différence entre une première et une deuxième place dans une course de la série NTT INDYCAR. Aujourd’hui, ce même dixième de seconde pourrait séparer la première et la cinquième place. Tout comme les équipes de course, les entreprises sont sous pression pour tout faire en moins de temps, car c’est ce qu’il faut pour se faire une place dans notre société moderne et numérisée.

Grâce à la prolifération de l’Internet à haute vitesse, des téléphones intelligents, du commerce électronique et des applications pour tous les besoins imaginables, les consommateurs se sont habitués à la satisfaction quasi immédiate et à des services personnalisés hyperpratiques. Les entreprises désireuses de fidéliser leur clientèle continuent de renchérir, en utilisant la technologie pour travailler toujours plus efficacement et mettre sur le marché le plus rapidement possible la prochaine innovation.

Dans cet état de progression constante, le gagnant d’hier est aussi le perdant d’aujourd’hui. Chez NTT DATA, nous appelons ce phénomène la « culture de la vitesse ». Celle-ci change la façon dont les entreprises servent leurs clients et exige qu’elles tirent parti de technologies modernes dans tous les aspects de leurs activités.

Pour être compétitives dans une culture de la vitesse et garder une longueur d’avance dans cette nouvelle réalité, les entreprises peuvent tirer deux leçons essentielles du sport automobile : d’abord réduire la résistance, puis mettre la pédale au plancher.

Éliminer la traînée
En INDYCAR, la résistance au vent est un adversaire tout aussi important que les autres pilotes, c’est pourquoi les ingénieurs conçoivent méticuleusement leurs voitures de course de manière à éliminer chaque source de traînée. De même, les entreprises sont souvent freinées par leurs propres imperfections. Cette traînée commerciale peut être particulièrement lourde pour les entreprises plus traditionnelles qui luttent pour se réinventer à l’ère du numérique.

L’un des obstacles les plus courants à la rapidité en affaires est l’obsolescence des logiciels existants, tels que les systèmes de gestion de la relation client (CRM) ou les systèmes de planification des ressources (ERP), qui ne peuvent pas répondre aux besoins les plus pressants de l’entreprise. Bien que cela soit plus facile à dire qu’à faire, la modernisation de ces systèmes et leur intégration aux technologies modernes peuvent libérer de nouvelles capacités.

Un autre contrevenant, moins évident, peut s’agir de l’approche cloisonnée d’une entreprise en matière de gestion des données. Dans la culture de la vitesse, les données sont comme du carburant – mais seulement si elles circulent librement pour que l’ensemble de l’organisation puisse utiliser tout son potentiel. Trop souvent, des données précieuses sont enfermées dans un service ou dans un système existant. Il est essentiel de faire tomber ces barrières pour passer à la vitesse supérieure.

Dans certains cas, ce ne sont pas les limitations techniques qui provoquent le ralentissement, mais les personnes. Il peut s’agir d’un dirigeant technophobe qui a peur du changement ou de la trop fréquente « paralysie de l’analyse » qui se produit lorsque la direction ne parvient pas à se mettre d’accord. Dans les deux cas, l’entreprise doit s’engager à aller de l’avant ou risquer de se laisser distancer.

La pédale au plancher
Le poids mort ayant été largué et les coins arrondis, il est temps de régler le moteur de l’entreprise pour atteindre sa vitesse maximale. En termes commerciaux, cela signifie qu’il faut utiliser toutes les technologies disponibles pour rationaliser les opérations, responsabiliser les employés et satisfaire les clients.

Cela commence par un état d’esprit axé sur la technologie. Les chefs d’entreprise doivent adhérer à la transformation numérique et faire part de cette conviction dans toute l’organisation. Cet état d’esprit consistera notamment à tirer parti de l’automatisation, de l’IA et de l’apprentissage machine pour optimiser de nombreux processus courants. Mais cela n’équivaut pas toujours à une réduction des effectifs. Idéalement, l’automatisation permettra aux employés d’être plus performants et à l’entreprise de réorienter ses ressources vers un travail plus stratégique et plus créatif. En outre, un lieu de travail numérique fournira aux employés les outils technologiques dont ils ont besoin pour être productifs quand, où et comme ils le souhaitent.

En ce qui concerne le côté client de l’entreprise, les mégadonnées et l’analyse prédictive peuvent aider l’entreprise à connaître ses clients mieux que jamais et à offrir les expériences hyperpersonnalisées auxquelles les gens s’attendent dans la culture de la vitesse. Grâce à une puissante suite de technologies mûres pour l’intégration, de l’intelligence artificielle à la chaîne de blocs en passant par l’Internet des objets, les entreprises sont libres de réinventer leur façon de faire des affaires et de découvrir de nouvelles possibilités de croissance.

Au vainqueur appartient le butin
Contrairement à certaines disciplines de sport automobile, les voitures INDYCAR sont conçues selon des spécifications techniques, ce qui signifie que toutes les équipes utilisent essentiellement le même matériel de base. Ce sont l’analyse de données, la précision des réglages, l’efficacité des arrêts au stand et le pilotage qui font la différence.

De la même manière, les entreprises d’aujourd’hui ont toutes accès à la même boîte à outils technologiques. L’équipe qui gagnera sera celle qui tirera le meilleur parti de ce qui est à sa disposition. Le bon mélange de solutions peut sembler différent pour chaque organisation, mais une chose est sûre : pour gagner dans la culture de la vitesse, la complaisance n’est pas une option.

Pour voir les nouvelles couleurs, utilisez ce lien. Pour en savoir sur le programme de NTT DATA en course automobile, visitez ce site.

Date de la publication : 2020-02-06

Un tout nouveau look pour 2020 : voici les nouvelles couleurs de la voiture de course NTT DATA numéro 10 de Felix Rosenqvist. Jetez-y un coup d’œil.

VOIR LA VIDÉO
PARCOURIR NOS BLOGUES