Aperçu de l'indice d'innovation pour la direction

Notre premier indice d'innovation annuel révèle que la réussite des entreprises dépend de la compréhension des forces et des tendances externes qui font évoluer notre monde numérique. Voici quelques-unes des conclusions :

  • 60 % des entreprises sont mal préparées au rythme des changements technologiques
  • La moitié des dirigeants d'entreprises considèrent encore l'innovation comme un « atout » plutôt que comme un élément essentiel à leur survie.
  • 66 % d'entre eux affirment que l'expérience client est une priorité absolue, mais seulement 16 % se concentrent sur la rétention des employés.
  • 67 % affirment que la gestion des données est de plus en plus difficile.
  • Des investissements tardent encore à être faits dans de nombreuses technologies émergentes

Stratégies numériques à une ère de constantes perturbations

77 % des organisations ne sont pas préparées à des perturbations constantes

Les organisations sont encore sous le coup des vagues tumultueuses provoquées par la pandémie, notamment l'évolution rapide des demandes des clients, la « grande démission » qui a déclenché une guerre de recherche de talents, et l'adoption accélérée des technologies pour faire face aux menaces concurrentielles.

Il n'y a pas de « nouvelle normalité », mais plutôt des modèles changeants et des pressions qui créent de nouvelles vagues de perturbations axées sur les technologies. Nos recherches montrent que, bien que l'incertitude doive forcer des changements de stratégie, la plupart des dirigeants disent qu'ils ne sont pas préparés à relever les défis :

Bien que les menaces concurrentielles et les perturbations sectorielles pèsent encore sur les esprits des dirigeants d'entreprise et de services informatiques, notre étude indique que des facteurs externes au-delà de la concurrence sur le marché affecteront désormais de manière significative les opérations organisationnelles au cours des deux prochaines années.

La pression constante de fournir des résultats trimestriels est difficile, mais au cours de la dernière année, cela a demandé un effort herculéen. Il n'est pas étonnant que la plupart des organisations se concentrent sur l'amélioration de l'efficacité et de la productivité des processus (57 %), sur l'amélioration des performances financières (64 %) et sur la fidélisation des clients (66 %). Ces idées sont à la base du fonctionnement de la plupart des organisations, mais dans des temps d'incertitude, les dirigeants se recentrent sur ces priorités afin de se stabiliser pour une réussite future.

L'indice d'innovation donne un aperçu de la manière dont les organisations recentrent leurs priorités afin de favoriser trois éléments essentiels :

  • Renforcer la confiance organisationnelle dans la prise de décision
  • Fidéliser les clients et les employés
  • Favoriser la performance grâce aux investissements technologiques
Portrait d'Eric Clark

Eric Clark

Directeur de la stratégie numérique, NTT DATA Services

« Lorsque les temps sont incertains, il est naturel de resserrer les budgets et de se concentrer sur les objectifs à court terme qui apportent des revenus, mais cela se fait au détriment de l'innovation et des objectifs futurs. Notre indice d'innovation explore la manière dont les chefs d'entreprise et les responsables informatiques de 16 secteurs donnent la priorité aux investissements numériques pour lutter contre les perturbations constantes. »

 

Perspectives présentées

Rapport sur l'indice d'innovation. En savoir plus.

les chefs de file parlent de la transformation numérique lors d'un appel Zoom

Comment les chefs de file de l'industrie font face au changement

NTT DATA, IDG et Oxford Economics s'associent pour discuter de la manière dont les organisations tirent parti de la technologie pour faire face aux perturbations.

ÉCOUTER LE WEBINAIRE
Capture d'écran de la vidéo sur l'innovation

Êtes-vous prêt pour le changement?

Notre indice d'innovation annuel a été publié. Que vous réserve l'avenir : des obstacles ou des possibilités? Regardez un aperçu de nos conclusions et de nos conseils pour les chefs d'entreprise.

REGARDER LA VIDÉO
points connectés sur fond bleu

Mandats numériques pour générer de la croissance et de l'innovation

Lisez ce que nos experts en technologies numériques ont à dire sur la façon de composer avec les perturbations et l'innovation.

EN SAVOIR PLUS

Principales conclusions et tendances émergentes

La fidélité de la clientèle au premier plan; les employés sur la ligne de touche

Selon notre étude, près de 70 % des dirigeants privilégient la satisfaction des clients, même si plus de la moitié d'entre eux affirment que les attentes et les besoins des clients évoluent trop rapidement pour offrir des expériences de haute qualité. Lorsqu'il s'agit de garantir la satisfaction et la fidélité des clients, la qualité des produits et des services, la vitesse des lancements de services et de produits, et l'expérience numérique ont été classées parmi les trois facteurs les plus importants.

Technologies améliorant la satisfaction des clients : CRM (71 %); applications mobiles (59 %), IA conversationnelles (57 %) et cybersécurité (45 %)

Il est surprenant de constater que les personnes interrogées n'accordent pas une grande importance aux personnes qui, au sein de leur organisation, contribuent à l'expérience client, à savoir : les employés.

66 % accordent la priorité à la satisfaction des clients. Seulement 16 % affirment que l'engagement des employés est un secteur d'intervention privilégié.

Seuls 16 % des dirigeants mentionnent l'engagement et la fidélisation des employés comme un secteur d'intervention privilégié pour les deux prochaines années, et seulement 5 % affirment que les demandes des employés aident à prendre des décisions stratégiques et opérationnelles. C'est inquiétant pour l'avenir du travail habilité, en particulier dans le contexte d'une économie de plus en plus axée sur les employés.

Des attentes élevées, mais de faibles investissements dans les technologies émergentes

La plupart des répondants ont réalisé ou réalisent des investissements importants dans les technologies de base, comme la gestion intégrée (ERP), le CRM et l'infonuagique, afin de stimuler la performance. Près des trois quarts des personnes interrogées les utilisent dans au moins certaines fonctions et font état d'une augmentation des performances financières, de la croissance et du rendement du capital investi grâce à leur utilisation. Près des trois quarts remarquent également une augmentation de la satisfaction de la clientèle.

Par contre, nos recherches montrent que la plupart des entreprises n'avancent pas assez rapidement, puisque seulement 40 % d'entre elles se sentent préparées au rythme de l'évolution technologique et qu'elles sont encore moins nombreuses à investir dans les technologies émergentes. Les organisations voient néanmoins le potentiel de ces technologies, avec de fortes attentes envers les applications composites, l'automatisation robotisée des processus (RPA) et les assistants virtuels. Entre-temps, les adeptes précoces récoltent les fruits de leurs investissements. En effet, plus des deux tiers ont amélioré leurs performances financières grâce aux technologies établies et émergentes.

Le manque de gestion des données mine la confiance

La capacité à prévoir les tendances et à prendre des décisions éclairées donne aux organisations un avantage sur leurs concurrents, surtout en période d'incertitude. Notre étude montre que près de la moitié des personnes interrogées déclarent que l'information influence fortement leurs efforts en matière de chaîne d'approvisionnement, les interactions avec les clients et la conception des processus, mais plus des deux tiers indiquent que le travail consistant à devenir centré sur les données et la gestion de ces ressources numériques devient de plus en plus difficile.

Les organisations sont indifférentes à la culture et à l'innovation

En plus de l'adoption de la technologie, la culture d'entreprise et la capacité d'innover sont aussi essentielles à la réussite future. Cependant, nos recherches indiquent que les organisations pourraient faire beaucoup plus dans ce domaine.

Seuls 43 % disent que l'innovation est essentielle à leur survie.

Seulement environ un tiers déclarent fournir efficacement un sens de l'objectif organisationnel, et seulement un quart ont réussi à développer une culture axée sur l'innovation. Il est alarmant de constater que près de la moitié d'entre eux déclarent être réactifs aux besoins du marché, et que plus de 40 % considèrent l'innovation comme un « bienfait » plutôt que comme un élément essentiel à leur survie. Sans une culture appropriée et des investissements dans l'innovation, comment les organisations peuvent-elles réussir à l'avenir?


OBTENEZ L'INDICE D'INNOVATION

Les chefs de file font face aux perturbations

Seulement 6 % des organisations sont considérées comme des cheffes de file de l'innovation, et elles surclassent leurs pairs sur les plans de la performance et de la croissance.

  • Productivité supérieure de 56 %
  • Rentabilité ou efficacité supérieure de 50 %
  • Satisfaction de la clientèle supérieure de 33 %
  • Réduction des coûts supérieure de 25 %
  • Satisfaction des employés supérieure de 19 %