Cinq façons de maîtriser les solutions de milieu de travail dynamique

Blog /Cinq façons de maîtriser les solutions de milieu de travail dynamique

Le milieu de travail moderne comprend deux parties : le « quoi » (outils et lieux) et le « qui » (personnes). Dans le cadre de mon rôle de directeur de la technologie pour les solutions de milieu de travail dynamique chez NTT DATA, j’observe les tendances du marché pour déterminer comment nous pouvons tirer parti des dernières technologies afin d’aider nos clients à en faire bénéficier leurs employés. Bien entendu, je m’intéresse d’abord et avant tout à la technologie et aux outils, mais quand je parle aux chefs d’entreprise, la discussion ne porte pas du tout sur la technologie. Elle concerne les personnes et les expériences.

Cinq générations se fréquentent au travail. La génération Y compte maintenant de jeunes directeurs et des cadres intermédiaires, et la génération Z (les personnes nées au milieu des années 1990 et au début des années 2000) fait aussi son entrée. Les demandes de ces deux démographies professionnelles sont très différentes de celles des baby-boomers ou de la génération X. De leur point de vue de consommateurs, tout est numérique et naturel. Que ce soit la location de voiture, la livraison de repas ou la sélection d’un partenaire, les générations Y et Z s’attendent à ce que ce qu’ils veulent et ce sont ils ont besoin se trouvent à un balayage de l’écran ou à un clic; elles appartiennent à cette culture depuis le début. Par conséquent, les directeurs des systèmes informatiques (DSI) doivent doter leur milieu de travail de la même convivialité que celle offerte par les applications sur lesquelles comptent ces générations (et pratiquement toutes les autres).

Si vous vous sentez dépassés, ne vous inquiétez pas. Voici cinq points qui peuvent vous aider à y arriver.

Diriger avec empathie

Les dirigeants informatiques doivent faire preuve d’empathie envers leurs utilisateurs et garder à l’esprit que ce sont les petits détails qui alimentent la frustration des employés. Historiquement, les employés n’étaient pas considérés comme des clients, mais il faut changer cette attitude. Les travailleurs de nos jours désirent une meilleure satisfaction personnelle de leur expérience au travail et s’ils ne l’obtiennent pas, ils quittent l’entreprise… pour se rendre chez votre compétiteur.

L’étape 1 commence par l’empathie, ce qui représente également une étape de conception créative. L’empathie, ce n’est pas que comprendre votre client, c’est se mettre à sa place. Il devient ensuite facile de suivre le reste du processus de conception créative vers des résultats fructueux.

Harmoniser sa vision

Les DSI doivent avoir une idée claire de leur vision, de leur feuille de route et de leur stratégie. Encore une fois, nos utilisateurs finaux doivent passer en premier et c’est notre travail de rendre les employés de notre client productifs des manières les plus agréables. Quand c’est le cas, le reste suit. Pour y arriver, l’harmonie des visions est nécessaire.

J’avais l’habitude de penser qu’un des défis les plus importants que les employeurs devaient relever était la dette technologique, qui réfère à la nécessité de mettre à niveau la technologie lorsqu’elle ne peut plus fonctionner sans un grand investissement en capital et de nombreuses heures de travail. Cependant, plus j’observe des entreprises progressistes qui évoluent beaucoup plus rapidement, plus je constate que ce n’est pas la dette technologique le problème, mais plutôt la pensée héritée : une approche stagnante définie par des réponses comme « nous avons toujours fait les choses ainsi » et « ça risque d’être difficile ». Il est important qu’un DSI ne laisse pas la pensée héritée bloquer son entreprise. En vérité, si votre entreprise s’aligner sur votre vision et objectif, l’ajout d’un génie tactique n’est pas si complexe. (Je fais référence au modèle d’étranglement, « Strangler Pattern » en anglais, décrit dans le DevOps Handbook par Gene Kim, Jez Humble et Patrick Debois, qui consiste à abandonner progressivement les anciennes méthodes pour en créer de nouvelles.) Vous devez tout simplement d’abord adapter votre mentalité à la vision.

Passer de l’autorisation à la gouvernance et permettre le choix

Soyez conscient des politiques qui ont de bonnes intentions du point de vue des services informatiques, mais qui ne sont pas pratiques pour l’utilisateur. Par exemple, certaines organisations informatiques exigent que leurs employés fassent la demande des logiciels dont ils ont besoin pour faire leur travail. Au lieu de frustrer vos employés en exigeant qu’ils demandent la permission, pourquoi ne pas leur faire confiance? Veillez ensuite à rendre le processus de téléchargement des logiciels rapide et fluide afin que les employés puissent retourner à leurs occupations. Les services informatiques peuvent ensuite superviser l’utilisation et la conformité en arrière-plan sans frustrer les employés.

Les DSI doivent aussi garder en tête que selon les experts en milieu de travail, ce ne sont pas les dirigeants qui sont le plus touchés par les décisions liées à l’informatique puisqu’ils ont tendance à obtenir ce qu’ils veulent; les générations Y et Z sont deux fois plus susceptibles de violer une politique informatique pour utiliser les applications de leur choix. Les baby-boomers et la génération X suivront les règles, mais cela risque de rendre frustrante leur expérience au travail. Ces deux générations représentent une grande partie de votre main-d’œuvre, donc vous ne voulez pas leur déplaire.

Être pragmatique au sujet du changement et de la sécurité

Les plus grandes tendances que j’ai constatées au travail sont que l’expérience employé est la priorité no 1 et la sécurité est no 2. La simplification et la convergence sont inévitables et les DSI doivent accepter cette réalité. Il est fini le temps où nous avions différents outils pour chaque appareil et plateforme; les grands fournisseurs de services infonuagiques combinent les outils sous des plateformes uniques. Les services informatiques doivent accepter et mettre en œuvre rapidement ces nouvelles normes. Les décisions de sécurité doivent tenir compte des répercussions sur les utilisateurs et ne pas être prises en vase clos. Les DSI doivent aussi s’assurer que leur quête d’une forte gestion organisationnelle du changement est axée sur la communication. Un simple courriel de la part des services informatiques ne suffit plus. Il faut une communication efficace qui allège le fardeau des employés pour réduire leur frustration.

Faire équipe

Notre équipe ici chez NTT DATA aide nos clients à passer de la pensée héritée à des façons plus modernes de naviguer la main-d’œuvre. Nous mettons en œuvre des contrats de niveau d’expérience dans le but de faire travailler le client et le partenaire ensemble à l’atteinte de résultats qui influencent le service à la clientèle plutôt que de se concentrer uniquement sur la technologie. Communiquez avec nous aujourd’hui et nous vous aiderons à créer une feuille de route pour des solutions de milieu de travail dynamique qui vous conviennent.

Date de la publication : 2019-09-04

PARCOURIR NOS BLOGUES