Adopter l'approche de « l'infonuagique d'abord » pour une transformation complète

Blog /Adopter l'approche de « l'infonuagique d'abord » pour une transformation complète
NTT DATA Services Cloud First Blog

« L'infonuagique d'abord » est le mantra depuis des années. Et pour de nombreuses organisations, c'est une évolution de l'abstraction. Cela a commencé par le « virtuel d'abord », avec l'abstraction des serveurs logiques par rapport aux serveurs physiques. « L'infonuagique d'abord » a ensuite évolué à l'abstraction des serveurs des centres de données physiques. Plus récemment, l'approche « infonuagique d'abord » s'est transformée en l'abstraction des applications des logiciels médiateurs et des bases de données par la plateforme-service (PaaS).

Au fil des itérations de « l'infonuagique d'abord », nous avons également vu la définition du nuage évoluer, et de nombreux fournisseurs brouillent désormais les frontières entre le nuage public et le nuage privé. Il est désormais possible pour les clients de disposer dans leurs propres centres de données de capacités qui n'étaient traditionnellement disponibles que dans un nuage public. En attendant, la location unique d'un nuage privé est maintenant disponible dans un nuage public. Les produits qui gagnent rapidement des parts de marché dans tous les secteurs d'activité permettent de développer une seule fois les charges de travail et de les déplacer des nuages privés sur place vers un nuage public ou d'un nuage public vers un autre. Avec plus de choix que jamais, l'univers des produits et services est devenu de plus en plus complexe et difficile à parcourir.

Apporter le nuage public sur place

L'un des premiers produits à être largement diffusé a été celui de Microsoft, Azure Stack. Disponible pour les clients sous forme de boîte noire, Azure Stack est un ensemble complet de bâtis, de serveurs, de stockage, de commutateurs réseau et SAN, et de logiciels. Les utilisateurs n'ont pas à s'occuper du matériel, des logiciels, de la gestion ni de la surveillance. Il s'agit simplement d'une interface Web simple à utiliser pour les administrateurs et les développeurs. Les cas d'utilisation idéaux d'Azure Stack sont les suivants : en périphérie (traitement local des données, regroupées par la suite dans des emplacements centraux), déconnectée (emplacements où la connectivité est médiocre ou inexistante, souvent dans les sites de fabrication) ou dans les cadres réglementaires. Azure Stack offre la possibilité de déployer des serveurs, des conteneurs, des bases de données-service et des plateformes-service de manière cohérente, afin que les développeurs puissent écrire le code une fois et le déployer sur plusieurs sites. Les capacités du nuage public d'Azure dans une solution sur place et sans intervention permettent également de déplacer ou d'étendre facilement les applications sur place sur un nuage public.

Lors du salon Cloud Next 2018, Google a annoncé son logiciel GKE On-Prem. Offerte en avant-première, GKE On-Prem est une version validée, testée et gérée de Google Kubernetes Engine sur place. Proposée sous forme de solution logicielle, celle-ci permet aux utilisateurs de déployer GKE On-Prem sur leur matériel et leurs nuages privés existants. Bien que GKE On-Prem offre un ensemble limité de fonctionnalités de nuage public, celui-ci permet aux clients de profiter d'une expérience Kubernetes cohérente et de synchroniser des conteneurs avec Google Cloud Platform, d'utiliser la même console Google Cloud pour la gestion centralisée de clusters multiples et d'assurer la portabilité des applications entre le site et le nuage public. En plus de son intégration à la console Google Cloud, GKE On-Prem s'intègre également à la gestion des identités et des accès (IAM) de GCP, la surveillance et la journalisation de Stackdriver, Google Cloud Build et d'autres services de GCP. GKE On-Prem offre aux utilisateurs la possibilité d'écrire et de gérer des applications conteneurisées selon une méthode simplifiée et unique permettant de combiner nuage privé et nuage public.

Lors de la conférence re:Invent 2018 d'Amazon, la société a annoncé AWS Outposts (date de sortie non annoncée, mais prévue pour le second semestre 2019). Semblable à l'approche de la boîte noire de Microsoft, AWS Outposts sera un ensemble matériel et logiciel entièrement géré qui fournira une interface similaire au nuage public d'AWS. Au moment du lancement, AWS Outposts ne prendra en charge que les charges de travail de serveurs IaaS par l'intermédiaire de machines virtuelles Elastic Compute Cloud (EC2) et de systèmes de fichiers Elastic Block Store (EBS).

Rendre public le nuage privé

VMware détient toujours la première place pour les hyperviseurs sur place (91 % selon l'analyse Gartner « Market Share Analysis: Virtualization Infrastructure Software, Worldwide, 2017 ») et la plupart des entreprises ont mis en place de solides groupes d'exploitation autour de leurs capacités VMware. Amazon et VMware se sont associées pour proposer VMware Cloud on AWS comme moyen pour les entreprises de déplacer leurs charges de travail existantes vers des serveurs à locataire unique. Les équipes existantes peuvent gérer et déployer les charges de travail en utilisant des processus et des outils familiers, ce qui réduit la nécessité d'une formation supplémentaire.

Les charges de travail peuvent être migrées entre les instances VMware sur place et VMware Cloud on AWS pour assurer une portabilité transparente. Cette architecture commune permet également aux entreprises de déployer, de configurer et de tester la reprise après sinistre rapidement et en toute confiance. Les innovations sont rendues possibles grâce à la connectivité directe de VMware Cloud on AWS dans le nuage public AWS, où les services natifs du nuage peuvent être intégrés et appelés par les applications héritées encore hébergées sur VMware.

Capacités hybrides entre plateformes

Pivotal Cloud Foundry (PCF) s'appuie sur le logiciel libre Cloud Foundry et fournit des services supplémentaires pour les entreprises ainsi qu'une assistance entièrement gérée. PCF est basée sur des machines virtuelles et des conteneurs, qui permettent aux organisations de créer leurs propres services PaaS, ou de déployer des services PaaS à partir de leur place de marché Pivotal Services. Bien que PCF ajoute une couche de gestion, celle-ci permet également à l'entreprise d'avoir un contrôle complet de ses environnements et données PaaS. L'utilisation de conteneurs, de services PaaS, d'une place de marché partagée, ainsi que l'intégration aux outils DevOps populaires, font de PCF une option intéressante pour de nombreuses organisations qui cherchent à développer des applications natives du nuage sans être liées à un fournisseur de services infonuagiques. Les organisations peuvent déployer PCF dans des nuages sur site ou publics et avoir la possibilité de migrer les charges de travail entre les modèles de nuages et les fournisseurs de services infonuagiques de manière transparente.

Kubernetes (K8s) est un moteur d'orchestration de conteneurs développé à l'origine par Google, puis donné à la Cloud Native Computing Foundation en tant que logiciel libre. Kubernetes permet aux utilisateurs de déployer des logiciels sous forme de conteneurs qui sont ensuite gérés, équilibrés en charge et mis à l'échelle automatiquement. Bien que développé à l'origine par Google, Kubernetes est devenu la norme pour l'orchestration de conteneurs sur place et dans le nuage public. Microsoft et des entreprises similaires ont récemment annoncé la suppression de leur propre plateforme de conteneurs, comme Azure Container Service (ACS), au profit d'une solution basée sur Kubernetes. De nombreuses plateformes de conteneurs et PaaS populaires sont également basées sur Kubernetes, notamment Azure Kubernetes Service (AKS), Google Kubernetes Engine (GKE), Amazon Elastic Container Service for Kubernetes (EKS), Pivotal Kubernetes Service (PKS), Platform 9, RedHat OpenShift et OpenStack. Grâce à ce moteur d'orchestration de conteneurs indépendant de la plateforme, les organisations sont en mesure de développer des applications conteneurisées sur place, puis de les transférer dans le nuage public tout en conservant un processus commun de développement et de gestion.

À NTT DATA Services, nous pensons que les organisations n'ont pas encore réalisé tout le potentiel de l'infonuagique. Aujourd'hui, l'infonuagique est généralement considérée par les entreprises comme faisant partie d'une stratégie plus large qui couvre le numérique, la transformation, la réduction de coûts ou l'entrée sur de nouveaux marchés.

Notre équipe de conseillers en matière d'infonuagique aide les clients à intégrer le nuage au cœur de leurs activités et fournit tout ce qui est nécessaire à la transformation infonuagique – la première étape est l'approche « infonuagique d'abord ».

Date de la publication : 2019-03-12

PARCOURIR NOS BLOGUES