Les données vous submergent? Les données numériques et l’analytique peuvent être votre bouée

Blog /Les données vous submergent? Les données numériques et l’analytique peuvent être votre bouée

Depuis que les entreprises se fondent sur des données pour éclairer leurs décisions, l’analyse des données obéit le plus souvent à une logique linéaire : A mène à B, puis B mène à C, et ainsi de suite. L’analyse des données est un processus simple, méthodique et (selon son format) relativement facile à suivre. Or, lorsque les entreprises ont commencé à voir dans les données un actif stratégique pour leur processus décisionnel, l’analyse des données a connu une véritable explosion. Les entreprises se sont alors vu proposer des services de toutes sortes : analyses prédictives, analyses de mégadonnées, analyses cognitives, gestion des données d’entreprise, alouette!

Le secteur de la santé a été plus lent à adopter les nouvelles technologies et méthodologies. Cette situation s’explique en partie par le fait que les données y affluent en grands volumes depuis des sources disparates (images médicales, demandes envoyées aux assurances, dossiers informatisés, enquêtes de santé, etc.) et qu’elles regroupent depuis un certain temps des données non traditionnelles, notamment sur les achats, le transport et la géographie. Toutes ces sources sont directement liées aux déterminants sociaux de la santé. Dans le secteur de la santé, il y a une abondance de données, mais cette abondance apporte son lot d’inconvénients : les données n’y sont pas exploitées à leur plein potentiel.

Des données tous azimuts

Les organisations du secteur de la santé ont eu du mal à se doter d’une fondation solide pour supporter leur transformation numérique. Pourtant, les sources de données de santé sont plus nombreuses que jamais : dossiers informatisés, appareils médicaux, systèmes de traitement des réclamations, systèmes de vérification de l’admissibilité, technologies prêt-à-porter, etc. Selon le magazine Fortune plus de 750 billiards d’octets de données de santé sont générés chaque jour, constituant près du tiers des données produites à l’échelle mondiale. Bien que la plupart des organisations du secteur de la santé possèdent un système de gestion des données, la quantité de données de santé croît de façon si exponentielle que les organisations se sentent vite submergées en tentant simplement de garder le cap.

Naviguer sur le lac de données

Bonne nouvelle : les organisations du secteur de la santé font des progrès importants. En effet, de nombreuses organisations ont commencé à s’intéresser aux métadonnées en mettant en œuvre un lac de données. Bien que ce type d’infrastructure permette d’accepter des données non structurées ou semi-structurées, il ne permet pas toujours d’améliorer l’utilisation des données, et ce, malgré des fonctionnalités d’analyse avancées comme l’apprentissage machine, l’automatisation et d’autres formes d’intelligence artificielle. L’interopérabilité est une autre préoccupation importante, mais on assiste à des progrès en ce sens avec la publication récente de la norme FHIR® v4.0.0 par HL7.org et celle des propositions de modification du 21st Century Cures Act le 11 février aux États-Unis.

Seema Verma, l’administratrice de l’agence américaine CMS (Centres for Medicaid & Medicaid Services), a déclaré dans son discours principal à la conférence HIMSS 2019 que le blocage de l’information était l’une des principales entraves à l’interopérabilité et qu’il n’était plus acceptable. Elle a également déclaré : « Notre objectif est de bâtir un avenir où les bases de données qui soutiennent notre système de santé seront connectées à l’aide d’interfaces API et d’autres technologies modernes. Nous ne devons pas nous limiter à partager les données, nous devons les colliger en un seul endroit. » La règle proposée par le bureau du coordonnateur national des technologies d’information en santé des États-Unis (ONC) et celle proposée par le CMS offrent de nouvelles avenues aux organisations du secteur de la santé en ce qui concerne le traitement de l’actif stratégique que constituent les données. Dans la règle proposée par l’ONC, on retire notamment la définition du « Common Clinical Data Set » (ensemble commun de données cliniques) et on introduit les « United States Core Data for Interoperability » (données de base des États-Unis pour l’interopérabilité) (USCDIv1). Pour les organisations du secteur de la santé, le défi sera de segmenter l’immense quantité de données auxquelles elles ont accès selon les différentes classes décrites dans cette nouvelle norme.

Le gilet de sauvetage

Dans un système où les prestataires de soins sont payés en fonction de la valeur des services, on demande aux organisations du secteur de la santé de réduire les coûts tout en améliorant la qualité et l’accessibilité des soins. La solution Business Insights Engine (BIE) de NTT DATA Services offre un plan clair qui permet de mettre les données numériques au service de cet objectif; un plan qui tient compte de plusieurs des points abordés dans le discours de Mme Verma. Cette solution met la puissance des données au service des entreprises, en les aidant à explorer et à gérer l’immense quantité de données de santé qui sont à leur disposition.

La solution BIE facilite l’adoption des mégadonnées, de l’intelligence artificielle et des stratégies d’apprentissage machine en facilitant l’ingestion, la centralisation et l’utilisation de différents types de données provenant de sources variées, y compris des données structurées, semi-structurées et non structurées. Grâce à sa compatibilité API, cette solution peut servir aux activités d’analyse. Les outils d’apprentissage machine utilisent des API REST pour accéder aux données et créer des modèles prédictifs ou prescriptifs qui génèrent des informations exploitables, lesquelles sont ensuite envoyées aux applications en aval, notamment pour la gestion des soins et les portails pour membres ou fournisseurs. Grâce à la flexibilité, à l’évolutivité et à la durabilité d’une solution comme le BIE, les organisations du secteur de la santé peuvent compter sur une fondation solide pour soutenir leur croissance et leur transformation.

Atteindre le rivage

Les organisations qui se sont emparées du gilet de sauvetage peuvent compter sur une plus grande accessibilité et une meilleure utilisation des données. Prenons un scénario bien plausible : un patient souffrant d’asthme se rend à l’urgence au moins trois fois par année. Les examens indiquent que ses crises d’asthme sont déclenchées par la poussière; on lui prescrit donc des inhalateurs. Or, malgré cette prescription, le patient se rend à l’urgence à de multiples reprises au cours de l’année qui suit. C’est ici que la centralisation des données entre en jeu. En analysant les données provenant des réclamations, des pharmacies, des déterminants sociaux de la santé et d’autres sources non traditionnelles comme les prévisions météorologiques et les technologies prêt-à-porter, on se rend compte de ce qui suit :

  • L’asthme du patient est causé par la poussière.
  • Le patient vit dans une région où les tempêtes de poussière sont fréquentes.
  • Aucun réseau de transport public ne dessert la région, et la pharmacie la plus proche se trouve à 5 kilomètres.
  • Les demandes faites aux assurances indiquent que le patient n’a pas renouvelé sa prescription depuis 6 mois et que les derniers médicaments qu’il a reçus sont aujourd’hui expirés.
  • Une tempête de poussière est prévue dans 3 jours.

À la lumière de telles données, on pourra expédier un bronchodilatateur chez le patient, et un membre du personnel soignant pourra lui expliquer pourquoi on lui envoie ce médicament et à quel moment il le recevra. Voilà des soins prédictifs, préventifs, personnalisés et participatifs! Les solutions comme le Business Insights Engine transforment la puissance des données, qu’elles soient structurées ou non, en décisions rentables et personnalisées pour faciliter le travail des organisations de soins de santé.

En apprendre plus sur la solution Business Insights Engine de NTT DATA.

Date de la publication : 2019-02-21

PARCOURIR NOS BLOGUES