Entretien avec Syam Madanapalli, lauréat du prix IoT Thought Leadership Award 2018

Blog /Entretien avec Syam Madanapalli, lauréat du prix IoT Thought Leadership Award 2018

Pionnier des technologies de connectivité, Syam Madanapalli est responsable de la prestation de services d'IdO à NTT DATA en Inde. Il a récemment été reconnu pour ses contributions et son influence sur la technologie IdO et l'écosystème associé. M. Madanapalli a remporté le prix IoT Thought Leadership Award 2018 au congrès IoT India Congress, parrainé par l'Institution of Engineering and Technology. Dans cet entretien, il nous explique ce qui se cache derrière sa passion pour l'IdO et pourquoi il croit que c'est la solution idéale à de nombreux problèmes.

Q. Qu'est-ce qui a suscité votre intérêt pour cette technologie?

J'ai toujours aimé trouver des solutions aux problèmes. J'ai également un intérêt profond pour les communications, qu'elles soient humaines ou en réseau, et je me suis souvent demandé comment notre compréhension peut aider à résoudre des problèmes. Une fois que chaque élément est connecté, ce qui est tout à fait possible maintenant, quel usage faisons-nous de ces connexions? Comment pouvons-nous utiliser notre compréhension pour résoudre des problèmes? Selon moi, la réponse réside dans la technologie IdO. Du soutien à la productivité à l'amélioration de l'efficacité des systèmes, en passant par le progrès de la civilisation afin de faire du monde un système social à faible entropie, je crois que l'IdO peut nous faire progresser vers la coopération et la compassion!

Q. Que signifie pour vous le prix IoT Thought Leadership Award 2018?

Je suis honoré d'être reconnu par l'Institute of Engineering and Technology (IET). Ce prix m'inspire à poursuivre mes efforts et me confirme que mon travail est utile à l'industrie et à la société. C'est aussi une grande responsabilité, que je suis honoré d'assumer.

Q. Quel rôle avez-vous joué pour aider le gouvernement de l'Inde à mettre en œuvre une politique concernant l'IdO?

Après mon mandat de direction d'une équipe chez Samsung en début 2000, laquelle a reçu la première certification TCP/IPv6 Ready Logo en 2003, des membres du département des technologies de l'information (DIT) de l'Inde, maintenant appelé MeitY, m'ont invité à faire partie du conseil d'administration d'une équipe déployant la technologie IPv6 en Inde. Au cours de cette période, nous avons discuté d'une « application phare » pour le protocole IPv6, qui serait capable de tout connecter à l'échelle mondiale. Ce réseau, d'abord nommé Réseau des objets, est maintenant connu sous le nom d'Internet des objets.

Le gouvernement de l'Inde a tenu à jouer un rôle dans l'adoption d'Internet et le développement des technologies correspondantes. Mais jusque-là, le déploiement de la technologie en Inde se faisait attendre. Par exemple, nous avons eu accès aux réseaux 2G, 3G et 4G beaucoup plus tard que le reste du monde.

Compte tenu de la capacité de l'IdO à recueillir des données personnelles très précises, j'étais convaincu que nous avions besoin de nos propres protocoles pour gérer la confidentialité des données lors de la structuration de cette technologie. J'ai exhorté le DIT à créer des normes et à produire des technologies IdO en Inde, et en 2014, le gouvernement a agi. Nous avons mis en place une politique visant à créer des centres d'excellence de l'IdO pour perfectionner l'écosystème de l'IdO. Pour en savoir plus, consultez mes présentations sur ce projet.

Aujourd'hui, ma relation avec le gouvernement de l'Inde se poursuit. Nous travaillons actuellement à l'élaboration d'une politique nationale sur la sécurité de l'IdO pour l'Inde, en collaboration avec le India IoT Forum.

Q. Quels sont vos autres projets ces temps-ci?

Je travaille actuellement sur le concept de « Roof Computing ». Le « Roof Computing » pour l'IdO (IEEE P193.1) s'inspire de l'évolution humaine, et « Roof » est à la fois une métaphore et un acronyme qui signifie « Realtime Onsite Operations Facilitation ». Tout comme les humains bâtissent des toits pour se protéger de la nature, des animaux sauvages et des intrus, la technologie « Roof » protège l'IdO des pirates et des malfaiteurs.

Je fais aussi des recherches sur l'entropie et la mécanique quantique en relation avec l'IdO.

Q. Selon vous, de quelle manière l'IdO peut-il aider les entreprises?

L'IdO est devenu une nécessité pour les entreprises. Je décris souvent l'IdO comme le système sensoriel des entreprises, des gouvernements et des citoyens. Sans l'IdO, une entité est comme un humain sans système sensoriel.

Au-delà de l'amélioration des résultats nets, l'IdO peut aider à démocratiser les connaissances et à mettre au point de meilleures applications dotées de capacités décisionnelles qui, à leur tour, créent une saine concurrence et une économie en croissance.

L'adoption et les normes de l'IdO ont aussi le potentiel d'améliorer la commodité et la sécurité pour les citoyens; c'est pourquoi je suis particulièrement intéressé à travailler avec des organismes gouvernementaux tels que le DIT.

Q.  Vous donnez également un cours sur l'IdO. Avez-vous appris quelque chose de vos élèves?

Selon la technique Feynman, pour véritablement connaître un sujet, vous devez être capable de l'enseigner aux enfants. Enseigner aux enfants exige une intériorisation et une compréhension profondes du sujet. Chaque fois que je suis un cours, je découvre des lacunes dans mes propres connaissances et je dois trouver de nouvelles façons d'expliquer les concepts afin que les enfants puissent vraiment les comprendre. Un bon enseignant a besoin d'une clarté intérieure et d'une précision extérieure. Enseigner l'IdO aux enfants m'a aidé à comprendre ce sujet de nombreuses façons.

J'insiste également sur le fait que l'IdO n'est pas une technologie, mais une méthode pour résoudre les problèmes, faire progresser la civilisation et faire du monde un endroit où il fait bon vivre.

Q. Quels conseils donneriez-vous aux organisations qui se lancent dans l'IdO?

J'encourage les entreprises à se pencher d'abord sur les problèmes opérationnels, puis à utiliser la bonne technologie pour le résoudre. L'IdO peut résoudre la plupart des problèmes; en fait, c'est la solution idéale. Mais d'abord, les organisations doivent cibler leurs points faibles et leurs points à améliorer.

Si une organisation a besoin d'aide de l'extérieur, elle devrait trouver un partenaire avec une connaissance intégrale de la mise en place de réseaux, de plateformes et de mesures de sécurité pour l'IdO. Très peu de fournisseurs de services technologiques comprennent tout le potentiel de l'IdO, notamment pour les périphériques, les réseaux et les plateformes. Il est donc important que les entreprises prennent le temps de choisir le bon partenaire. Les entreprises devraient également mettre en place un mécanisme pour mesurer les résultats, adapter la portée des problèmes et continuer à apporter des améliorations au fil du temps.

Enfin, l'IdO convient à toute personne ou situation, alors n'oubliez pas de faire de votre solution d'IdO une plateforme ouverte et interfonctionnelle propice à l'innovation continue.

Q.  Au cours des cinq prochaines années, o`u croyez-vous que l'IdO sera présent?

Partout. L'IdO n'est ni une technologie ni un processus, mais une façon de faire des affaires. L'IdO aidera le secteur, aujourd'hui fort axé sur l'analyse de données, à passer à l'action. Il permettra une évolution de l'informatique centralisée à l'informatique décentralisée et distribuée, et de la vente de produits à l'entretien de ces produits, tout en démocratisant le savoir. Je constate également que les secteurs industriel, public et des soins de santé l'adoptent plus rapidement. En fait, les dépenses publiques consacrées à l'IdO dépasseront celles des autres secteurs.

Apprenez-en davantage sur la façon dont nous aidons nos clients à adopter l'Internet des objets

Date de la publication : 2018-12-10

Meera Guthi

About the author

A Marketing Specialist for NTT DATA Services, Meera Guthi has more than two decades of professional experience, primarily in the field of writing and editing. Her expertise and experience includes crafting thought leadership content, blog articles, video scripts and other sales and marketing-related content. She also writes short stories and has published books and stories for children.

VIEW ALL POSTS
PARCOURIR NOS BLOGUES