Une ville intelligente est-elle une ville plus sûre?

Blog /Une ville intelligente est-elle une ville plus sûre?

Les Nations Unies estiment que 82 % de la population nord-américaine vit en milieu urbain, comparativement à 70 % en 1960. La croissance démographique, conjuguée à la vitesse et à l’ampleur croissantes de l’urbanisation, a donné lieu à de nouveaux défis sociaux, économiques et de sécurité publique. Les villes en croissance, mais avec des ressources limitées, doivent trouver de nouvelles approches pour répondre à leurs besoins uniques en matière de sécurité publique, et les gouvernements se tournent de plus en plus vers la technologie pour les aider à devenir « plus intelligentes ».

Les solutions cognitives créent de nouvelles possibilités d’amélioration de la sécurité publique en combinant des dispositifs, tels que des capteurs et des caméras, avec des solutions informatiques, dont des analyses avancées, l’Internet des objets (IdO) et les médias sociaux, pour offrir de meilleures connaissances et une plus grande visibilité aux premiers intervenants et aux décideurs en matière de sécurité publique. Cela permettra de rehausser la sécurité, la qualité de vie des citoyens et l’efficacité des gouvernements, car les ressources pourraient être mobilisées efficacement et rapidement dans tous les organismes responsables. Ces solutions, combinées à une collectivité connectée et collaborative, permettront de créer une ville plus sûre.

La visibilité en temps réel et l’analyse des données permettent de prendre de meilleures décisions en matière de sécurité publique.

La connaissance de la situation et la collecte d’informations rendent les villes plus sûres

Pour illustrer comment les diverses composantes technologiques d’une solution cognitive s’imbriquent, considérons les parcs urbains, où des foules se rassemblent pour des événements ou des célébrations. Dans ces situations, la ville doit se préparer à toute éventualité. Un aspect de la préparation pourrait consister à déterminer le niveau de dotation des premiers intervenants qui est nécessaire au maintien de la sûreté.

Maintenant, si la ville pouvait avoir accès à des données (y compris des données historiques, comme le nombre de personnes qui assistent habituellement à de tels événements), l’intérêt des médias sociaux, les conditions météorologiques et les données historiques sur la criminalité dans le secteur, la ville serait mieux préparée à affecter les ressources plus efficacement, en cas de problème de sécurité publique. De plus, si le parc était équipé de caméras de vidéosurveillance et de drones qui pouvaient donner un aperçu de la densité de la foule, les autorités pourraient ajuster le nombre d’unités de premiers intervenants et modifier leur emplacement en fonction du volume réel de personnes plutôt que de se baser sur des estimations. Une vision de l’événement sous de multiples angles permettrait à la ville d’agir de façon proactive, de prévenir les problèmes et d’intervenir rapidement en cas d’urgence, qu’il s’agisse d’un camion de nourriture qui prend feu ou d’un enfant perdu.

Plus il y a d’informations, plus une ville peut devenir intelligente et sûre.

Les capteurs de prochaine génération pourraient générer d’énormes quantités de données. Ceux-ci pourraient aider les villes à analyser la circulation, à détecter les densités de foule et les comportements agressifs, à repérer les personnes et les véhicules d’intérêt, à détecter les incidents liés aux armes à feu et d’autres problèmes potentiels de sécurité publique. L’ajout d’une fonction d’analyse aux données provenant des capteurs peut aider le gouvernement à informer, à notifier, à alerter et à habiliter les intervenants en sécurité publique. Au fur et à mesure que les villes grandissent, la connaissance et la compréhension de la situation fondées sur les données permettent d’accélérer les interventions proactives et réactives en matière de sécurité publique, ce qui est essentiel pour obtenir l’intervention appropriée là où elle est nécessaire, plus rapidement.

Les solutions cognitives pensent sécurité

La sécurité « intelligente » commence par la création d’une base cognitive agile et robuste de systèmes de technologies de l’information et des communications (TIC). Ces systèmes constitueraient également une « solution de réflexion », capable d’évaluer de multiples sources de données, de percevoir les conditions actuelles, de planifier, de décider et d’agir en fonction de ces conditions. Il est même possible pour une solution cognitive d’apprendre des conséquences de ses actions, tout en utilisant les connaissances du passé et en affinant les décisions actuelles et futures.

NTT DATA est à l’avant-garde des mesures en vue d’aider les villes à devenir plus sûres avec ces « solutions de réflexion », en proposant des fonctionnalités de connaissance et de compréhension de la situation. Une solution complète fait appel à de nombreuses technologies parfaitement intégrées pour faciliter la sécurité. Voici comment faire :

Capteurs et informatique en périphérie : L’utilisation d’une plateforme sécurisée et distribuée, avec des microcentres de données situés à proximité de capteurs, accélère le déploiement des ressources TIC et l’analyse des entrées des capteurs, ce qui permet à la ville de détecter les incidents de sécurité et de prendre des mesures rapidement.

Analyses prédictives et des diagnostics : Les microcentres de données utilisent des analyses avancées pour fournir des données en temps réel aux endroits où celles-ci auront le plus de valeur. L’analyse des diagnostics aux lieux de collecte de données permet de traiter un grand volume de données, mais d’en transmettre au centre de données principal uniquement lorsqu’un incident est survenu ou qu’une vérification est requise. Cette approche permet de réduire le volume de données transmises, ainsi que le délai de réponse, ce qui réduit la charge sur l’infrastructure TIC.

Application de l’intelligence artificielle (IA) : L’analyse cognitive permet de corréler et d’appliquer l’intelligence artificielle et les techniques d’apprentissage machine aux multiples sources et entrées de données en périphérie, y compris les données historiques, les informations sur la criminalité, les données météorologiques et les mises à jour des médias sociaux. Ces informations peuvent être utilisées pour fournir des informations plus approfondies aux services de prévention et d’intervention qui luttent contre la criminalité et assurent la sécurité publique.

Apprentissage profond : La base cognitive permet à l’infrastructure TIC de surveiller les charges de travail et d’ajuster ou de déplacer les charges de travail de façon dynamique, en fonction de la situation. Par exemple, si une alerte AMBER est émise, la base cognitive pourrait automatiquement mettre à l’échelle le réseau et la puissance de calcul liés aux parties du système qui exécutent des fonctions de reconnaissance faciale et de reconnaissance des plaques d’immatriculation, ou capturer des images à plus haute résolution que la normale.

La capacité d’une solution cognitive à faciliter la connaissance et la compréhension contribue à améliorer la prise de décisions en matière de sécurité publique. Toutefois, ces solutions technologiques doivent fonctionner en tandem avec le cadre stratégique des villes en matière de protection et de sécurité des données afin d’instaurer la confiance et la coopération du public. Les solutions cognitives ne remplacent pas les humains, mais servent plutôt d’outil pour fournir un aperçu aux intervenants en sécurité publique. La solution cognitive idéale réduit considérablement ou élimine les faux positifs, mais l’expertise humaine et le bon sens doivent compléter la technologie tout en renforçant la confiance des intervenants dans le système.

Une approche communautaire collaborative, où les municipalités travaillent main dans la main avec le public, en utilisant des solutions technologiques, contribuera grandement à rendre les villes plus intelligentes et plus sûres.

En savoir plus :

Le Groupe NTT DATA a récemment lancé une initiative de ville intelligente. En savoir plus.

Observez l’évolution des villes intelligentes.

Date de la publication : 2018-08-27

PARCOURIR NOS BLOGUES